TÉLÉCHARGER LA CHANSON LE DESERTEUR

TÉLÉCHARGER LA CHANSON LE DESERTEUR

TÉLÉCHARGER LA CHANSON LE DESERTEUR

Au 18ème siècle, parmi les manifestations artistiques traitant de faits de société qui émeuvent par leur conclusion dramatique la sensibilité du public, il y a désormais celui du déserteur, de sa motivation et de son exécution. En , Le Déserteur, titre un opéra-comique, poème dramatique représenté par un théâtre et dans lequel le dialogue est entrecoupé de chants avec accompagnement d'orchestre, sur une musique de Monsigny. Le texte est de Sedaine qui, en , a fait représenter le Philosophe sans le savoir et connut, "avec cette pièce, malgré les difficultés que lui suscita la censure, un des plus grands succès de l'histoire du théâtre du 18ème siècle" 2 , en traitant du duel, et de l'honneur. Une société en pleine transformation, et où pèse désormais d'un lourd poids la bourgeoisie, se reconnaît dans des drames qui portent sur les préjugés entourant le code moral désuet conçu par la noblesse.

Nom: la chanson le deserteur
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:28.73 Megabytes

Cela, ce sont les intentions. Elles sont assez claires d'ailleurs, contrairement au récit, beaucoup plus aléatoire, censé décrire l'errance d'un homme qui gagne sa vie dans les concours d'imitateurs de Chaplin, après avoir fui son pays, le Canada, pour son voisin du sud. Sur l'air de la guerre, c'est moche mais le capitalisme n'est pas beau non plus, le Face à la guerre qui fait rage, il découvre un monde où la cruauté humaine est pire que la guerre.

Ce long-métrage de Maxime Giroux déconcerte par ses nombreuses allégories et métaphore. Voici un extrait de la lettre ouverte que le poète à écrite en réponse à ces attaques.

Les passages en couleur, sont les principaux arguments que nous avons pu repérer dans ce texte De deux choses l'une : ancien combattant, vous battiez-vous pour la paix ou pour le plaisir? Si vous vous battiez pour la paix, ce que j'ose espérer, ne tombez pas sur quelqu'un qui est du même bord que vous, et répondez à la question suivante: si l'on n'attaque pas la guerre pendant la paix, quand aura-t-on le droit de l'attaquer?

Ou alors, vous aimiez la guerre , et vous vous battiez pour le plaisir?

C'est une supposition que je ne permettrai pas même de faire: car, pour ma part, je ne suis pas du type agressif. Ainsi cette chanson qui combat ce contre quoi vous avez combattu, ne tentez pas, en jouant sur les mots, de la faire passer pour ce qu'elle n'est pas: ce n'est pas de bonne guerre. Appellerez-vous une bonne guerre celle que l'on a tenté de faire mener aux soldats français en ?

Mal armés, mal guidés, mal informés, n'ayant souvent pour toute défense qu'un fusil dans lequel n'entraient même pas les cartouches qu'on leur donnait, les soldats de ont donné au monde une leçon d'intelligence en refusant le combat; ceux qui étaient en mesure de le faire se sont battus —et fort bien battus; mais le beau geste qui consiste à se faire tuer pour rien n'est plus de mise alors qu'aujourd'hui on tue mécaniquement et à grande échelle.

D'ailleurs mourir pour la patrie, c'est fort bien; encore faut-il ne pas mourir tous —car où sera la patrie? Ce n'est pas la terre —ce sont les gens, la patrie.

Ce ne sont pas les soldats : ce sont les civils que l'on est censé défendre— et les soldats n'ont rien de plus pressé que de redevenir civils, car cela signifie que la guerre est terminée. Au reste, si cette chanson peut paraître indirectement viser une certaine catégorie de gens, ce ne sont à coup sûr pas les civils; les anciens combattants seraient-ils des militaires?

Et voudriez-vous m'expliquer ce que vous entendez, vous, par ancien combattant? Et qui leur jettera la pierre? Cela ne peut être qu'à une certaine catégorie de militaires de carrière; jusqu'à nouvel ordre, je considère l'ancien combattant comme un civil heureux de l'être. Je dis clairement ce que je veux dire; et jamais je n'ai eu le désir d'insulter les anciens combattants des deux guerres, les résistants, parmi lesquels je compte bien des amis, et les morts de la guerre — parmi lesquels j'en comptais bien d'autres.